Que devient un PC en fin de vie, que faire de nos appareils électroniques lorsqu’on ne s’en sert plus ? Le recyclage de nos compagnons high-tech devient primordial, alors voici ce qu’il en est aujourd’hui et ce qu’il faut faire.

En une d’une belle journée de printemps, un ordinateur cuit au soleil au détour d’une rue. L’écran à tube cathodique explosé déverse ses poudres toxiques nécessaires à l’affichage de l’image sur le bitume, les cartes électroniques du PC pendent raccordée entre elles par des nappes de fils électriques. Malheureusement, ce n’est pas rare de voir des dépôts sauvages de ce type-là. Mercure, plomb, cadmium et autre substances toxique trainent dans les composants électroniques et se retrouvent dans la nature si l’on n’y prête pas attention.

Recyclage des produits high-tech

A l’heure où l’informatique et l’électronique ont envahis nos vies, le recyclage de nos appareils high-tech en tout genre est primordial. Créées fin 2006, les filières REP, filières de recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE), se félicitent des 417 millions de tonnes de matériel électronique récoltées en 2010. Mais une grande partie des DEEE échappent à la REP et les mettre sur le trottoir avec les encombrants n’est pas la solution.

Objectif, recycler l’ensemble des appareils high-tech comme les PC, mobile, TV, chaines Hi-fi, etc… C’est ce rôle que jouent les REP, « responsabilité élargie du producteur », financé par l’éco-participation présente sur tous les appareils électroniques. Mais les vendeurs sont eux aussi responsable, et tenu de rependre votre ancien matériel lors de l’achat d’un neuf.

L’Eco-participation et le recyclage

Instaurée en 2006, l’éco-participation permet de financer 6,5 Kg de DEEE par an. C’est peu face aux 22 Kg/habitants vendus chaque année, peu comparé aux 16 Kg/habitant de DEEE estimés, mais c’est déjà un progrès lorsque l’on sait que les REP sont apparues qu’en 2006.

Une progression du recyclage en bonne voie

En 2007, les REP ont collectées 175 million de tonnes de DEEE. Et très vite, les chiffres ont grimpés : en 2008, c’est 301 millions de déchets qui ont été récoltés, puis 393 en 2009 et 417 en 2010. Des chiffres qui encouragent à continuer. Récemment, le gouvernement a lancé avec les REP une campagne de sensibilisation pour inciter les gens à recycler leur matériel, et des sociétés comme LDLC propose des offres recyclage.

Des objectif ambitieux

recyclage-deee-pc

Actuellement en discussion au niveau européen, le traitement des DEEE nous concernera tous ! Le gouvernement a donc décidé de prendre de l’avance dans le domaine et d’augmenter la dose.

Plus de récup’

Objectif, 10 Kg de DEEE récoltés par habitants en 2014. Un objectif délicat à remplir car si les premiers kilos étaient facile à obtenir, les suivant seront plus pénibles. Les REP sont confrontées à plusieurs problèmes qu’il faudra résoudre.

Premièrement, l’essor du e-commerce n’est pas forcément bien accueilli. En effet, la reprise de l’ancien appareil – théoriquement obligatoire – est plus difficile et fonctionne mal. La plupart des commerçants en ligne informent peu ou pas les internautes et si ces derniers sont au courant, peu d’entre eux renvoient leurs vieux matériels par colis postaux.

Second problème, la hausse du cours des matériaux. Si les équipements électrique sont abandonnés sur le trottoir, certains sont récupérés pas les REP, d’autre sont envoyés dans les déchèteries avec les autres encombrants, mais la plupart sont désosser dans la rue, par ceux qui recherche les cuivre et autres métaux chers, laissant se déverser sur le macadam les produits chimiques polluants.

Une éco-éducation vers le recyclage

recyclage-deee-ecran-cassés

Tous comme le tri du papier/carton, le recyclage des DEEE doit devenir automatique. Lorsqu’ on lui Le consommateur agit, à condition qu’il soit bien l’informé ; Par exemple, beaucoup de gens pense faire une bonne action en déposant leurs DEEE sur le trottoir le jour de ramassage des encombrants, mais il n’y a aucune garantie de recyclage « propre » de ce matériel.

Aujourd’hui, nombreux sont ceux qui se déploient pour sensibiliser les consommateurs. Je vous parlais plus haut de LDLC qui fait une opération 3Kg = 1€, mais il existe aussi d’autres filières et sociétés qui font de même. Par exemple, l’éco-organisme ERP-France organise tous les ans des « Recycling Party », une série de concert gratuits à condition que vous rapportiez un appareil électrique à recycler.

Agissez

recyclage-deee-paris

Quelques geste simples qui évite de maltraité encore plus notre planète :

Plus d’info :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/Dechets-d-equipements-electriques,12039.html