Le CPU, pour Central Process Unit, effectue l’ensemble des calculs nécessaires à l’exécution des tâches sur votre PC. C’est lui, entre autre, qui détermine vélocité de votre ordinateur. Il est donc important de bien choisir son processeur en fonction de ses besoins. Dans cette optique, voici un petit guide pour vous aider à choisir correctement votre CPU.

La fréquence du processeur

Elle s’exprime en Gigahertz (GHz). Elle indique le nombre d’opération que le CPU peut effectuer par seconde (1GHz = 1 million d’opération par seconde). Longtemps considérer comme un indicateur de la puissance du CPU, la fréquence native d’un processeur actuel varie entre 1,5 GHz et 3,6 GHz pour les PC de bureau. Je parle de fréquence native car il est possible d’overclocker son processeur pour augmenter sa fréquence (voir l’article sur l’overclocking).

Cependant, il ne faut pas oublier que généralement plus la fréquence est élevée plus la température est élevée. Je dis « généralement » car avec la multiplication des cœurs (voir plus bas), le rapport fréquence/température s’est un peu complexifié.

La mémoire cache

Appelée aussi mémoire tampon, c’est une mémoire intégrée au CPU qui permet un accès plus raide aux informations. Lorsque vous sollicitez le processeur, celui-ci ne peut pas effectuer toutes les opérations nécessaires en une seule fois. Les ordres et les données sont donc stockés dans cette mémoire. Vous l’aurez donc compris, sa capacité influe sur la rapidité du CPU. Les processeurs actuels possèdent plusieurs niveaux de mémoire cache :

Cœur du Processeur Cache L1 Cache L2 Cache L3 Mémoire Vive
Schéma de la structure des caches d’un processeur

Les processeurs Multi-Cœur

La loi de Moore prévoyait que le nombre de composants au sein d’un processeur et donc la puissance des CPU double tous les deux ans. Or, ces dernier ayant une taille fixe, les fabriquant se heurte depuis quelques années aux limites physique de cette loi. Leur parade a été de multiplier les cœurs des processeurs pour obtenir plus de performance. Après une longue mode des Dual Core, on voit aujourd’hui des processeurs avec deux, trois, quatre, six, huit voire même douze cœurs.

Le principal avantage de ces multi-cœurs est qu’ils ont rendu les PC réellement multitâche. En effet, un programme peut ainsi fonctionner en tache de fond (comme l’antivirus) sans gêner le programme en cours d’utilisation.

Les principaux processeurs multi-cœur AMD et Intel les plus récents sont les suivants :

Le socket

En fonction du socket que vous allez choisir, vous devrez acheter une carte mère compatible avec celui-ci. Actuellement, les sockets les plus fréquents sont les AM3 (AMD), LGA1155 et LGA1156 (Intel). Mais on trouve également des sockets AM2 et AMD2+ (AMD) et des sockets LGA775, LGA1366 et LGA2011 (Intel). Pour plus d’info, voir l’article sur les cartes mères.

Un processeur pour chaque utilisation

En fonction de vos besoins, les performances requises pour le CPU changent. C’est principalement le budget qui permet de définir les catégories d’utilisation :

Enfin, les processeurs sont vendus en version « Boite » accompagnés d’un refroidissement (ventirad) composé d’un ventilateur et d’un radiateur. Vous rencontrez peut-être des processeurs « Bulk ». Ce sont des processeurs vendus sans refroidissement, dans un emballage dénudé et avec une garantie moins longue. Cependant, les versions Bulk sont en train de disparaitre.